La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MON TRUC EN +
Les dessus et dessous - chic - d'un virus, par Kévin Gagneul
Dernier Billet
Non classé | 15.10.2010 - 11 h 44 | 14 COMMENTAIRES
A l'ami qui m'a sauvé la vie.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, il y a des hauts et des bas, des rencontres et des ruptures.

Il m’est arrivé de me demander si les rencontres sont faites pour durer, les gens sont de passage dans nos vies, les rencontres, elles,  y restent parfois et souvent en sortent. Elles ont une influence sur nos vies, elles contribuent  à nous perfectionner voir nous améliorer. Ils et elles sont là faisant partie de notre histoire.

Il y a un an et un mois très précisément une personne a fait sont entrée dans ma vie et dans mon histoire à un moment où  j’étais au plus mal.

Il à été à mes cotés, me soutenant voire  me bousculant pour que les choses aillent mieux, son action fut bénéfique voire salutaire. Sans lui rien n’aurait été possible. Il m’a offert son cœur, son corps et son âme, donné son énergie pour moi sans jamais la compter. Il a été là physiquement et moralement allant du simple sourire jusqu’à me forcer la main toujours de manière bienveillante.

Comment arriver à croire qu’une histoire si douloureuse par moments mais pourtant si belle puisse maintenant prendre le mot fin. Lui qui me procurait un bonheur incroyable rien qu’en posant les yeux sur moi. Vais-je devoir dire adieu à tout cela ? Rien que d’y penser les larmes me montent aux yeux.

Je dois maintenant faire avec ou sans lui.

Cette rupture me fait poser des tonnes de questions sur moi, sur mon attitude, sur mes actes. C’est bien.

Mais elle m’interroge sur des aspects plus torturés de ma vie, mon traitement. Car lui et lui seul a été en mesure de me mettre le pied à l’étrier. Il fut là et avait les mots, je l’ai fait parce que j’avais un avenir avec lui. Il fallait donc que cet avenir soit le plus long possible.

Et maintenant ?

Il est là, présent, dans mon cœur et n’en sortira jamais. Notre relation doit changer, pour que j’aille mieux, pour que lui soit heureux. Car là est ma préoccupation du moment, qu’il soit heureux. D’autres bras lui sont ouverts, les miens aussi mais ils doivent laisser place à l’amour d’un autre qui lui veut aussi son bonheur.

Je ne suis pas celui qui y a réussit, même si je l’ai toujours voulu.

Mon amour pour lui est sans borne et ne peut s’éteindre. S’il ne peut s’éteindre je vais devoir le mettre en veilleuse dans un coin de mon cœur et vivre avec. Je serais  toujours là pour lui, dans les coups durs et dans les moments de bonheur. En fera t’il de même ?

Surmonter, vivre, lutter contre son VIH ne peut se faire seul, lui était là, au bon moment et de la bonne manière. Tout les doutes qu’il avait éteint reviennent à la surface.

D’un truc en « + » je suis passé à mon truc en « –  »…

LES réactions (14)
A l'ami qui m'a sauvé la vie.
  • Par Judith Silberfeld 15 Oct 2010 - 12 H 48

    Tiens bon, Kévin. Il t’a aidé à te lancer, garde cette énergie. Tu dis vouloir qu’il soit heureux, le sera-t-il si tu abandonnes?
    Biz

     
  • Par maxime 15 Oct 2010 - 15 H 47

    courage Kevin, ne te laisse pas abattre. vos chemins se séparent mais même séparés ils doivent continuer malgré tout.
    le tien sera peut être moins facile mais tu as, il me semble fait le plus dur, et tu as une force de caractère et une lucidité qui vont forcément t’aider à avancer.
    prends soin de toi.

     
  • Par Septembre 15 Oct 2010 - 17 H 00

    Il t’a donné l’impulsion, ton amour pour lui mérite que tu vives aussi pour toi. Bon courage à toi.

     
  • Par pitaladio 15 Oct 2010 - 17 H 07

    bon courage 🙂

     
  • Par Phil86 15 Oct 2010 - 18 H 34

    ton texte est très touchant et très vrai ; courage Kevin, et j’espère que vous resterez en bons termes malgré cette rupture ; j’ai vécu une rupture moi aussi, sous d’autres modalités, et je reste très proche, mais autrement, de cette personne (qui a partagé ma vie pendant 15 ans), que j’ai accompagnée tout au long d’un chemin qui, je le savais, impliquait presque à coup sûr notre séparation ; aujourd’hui je commence à reconstruire ma vie affective avec qqun d’autre… la résilience t’aidera à passer ce cap ; courage et confiance !

     
  • Par Milkyway 16 Oct 2010 - 0 H 17

    Une séparation peut être une renaissance. Le soleil qui se lève sur une nouvelle journée. Elle est comme un cadeau offert où il y a plein de surprises et d’expériences nouvelles. Heureusement que l’être humain a la faculté d’oublier. Tout recommencer sur une page vierge avec beaucoup d’espace pour bâtir un nouveau miracle : la rencontre de deux âmes !

    L’oubli peut être salvateur…

     
  • Par Kévin Gagneul 16 Oct 2010 - 7 H 36

    « L’oubli peut être salvateur…  »

    Cher Milkyway, tu as entièrement raison. Mais la présence de Loïc est bien plus importante… Ce garçon n’est pas juste dans mon cœur… il est dans chaque cellule de mon cœur si ce n’est de mon corps. L’oublier c’est fatalement m’oublier moi même.

     
  • Par Tout Baigne... 16 Oct 2010 - 11 H 17

    Kévin,

    Je me souviens vous/t’avoir rencontré il y a un an, et avoir vu la force qui vous unissait.
    Il est impossible de trouver les mots qui puissent réconforter la fin d’une relation avec l’ampleur de l’Amour que d’autres ne peuvent ressentir, cependant…. Une relation nous fait grandir d’un plan à un autre. Toujours.

    On ne peux se laisser aller et abandonner les nouvelles bases et constructions que l’autre par son amour, nous à aider à dépasser, à acquérir, à éprouver dans l’Amour comme, à d’autres moments dans la douleur.
    Cette relation et toutes ces choses sont là et elles le seront toujours.
    Cela fait parti de la vie et de ses douleurs.

    D’un point de vue extérieur Kevin, tu es impressionnant de force, de conviction, d’intégrité. Ta force de vie dépends de toi désormais, et de cette force dépendront tes rencontres futures.
    Il t’est interdit de t’abandonner à nouveaux. Ne serais ce que par respect pour l’Amour que tu as éprouvé, et que tu éprouvera à nouveaux, je te le souhaite sincérement.

    G.

     
  • Par Red aujourd'hui - 22 H 08

    Bon courage, ce n’est jamais facile. Mais n’abandonne pas, et fais-le pour toi !

     
  • Par maxime 27 Oct 2010 - 13 H 52

    Kevin,
    « donne nous » de tes nouvelles.
    j’espère que tu tiens le coup et que tu parviens petit à petit à te retrouver, même seul.

     
  • Par fongaloi 05 Nov 2010 - 0 H 47

    Un petit bonheur par-ci, un autre par-là, au bout de la vie,il arrive que ça fasse « TOUJOURS ».La vie, c’est comme le jour, ça s’en va,ça s’en va,ça s’en va toujours,c’est comme l’Amour.Fait de de maux en pagaille…fait de mots en ripaille…Prends soin de toi.

     
  • Par Kawi gurl 11 Nov 2010 - 21 H 53

    Eating, loving, singing and digesting are, in actuality, the four acts of the mirthful opera known as the freshness, and they pass like bubbles of a grit of champagne. Whoever lets them break without having enjoyed them is a entire fool.

     
  • Par Kévin gagneul 15 Nov 2010 - 3 H 54

    Merci à tous pour vos messages…

    la situation est encore difficile… 🙁

    Avec le temps… de l’énergie et un peu de maturité (surtout pour moi!)

    Cette séparation est en train de remettre en cause un équilibre très fragile que seul Loic avait réussit à mettre en place…

    Un rendez vous chez mon médecin s’impose…

     
  • Par Hùryn 30 Oct 2011 - 10 H 57

    Comment t’en sors tu un an et demi plus tard ?

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Non classé | 11 h 00 | 0 COMMENTAIRE
    Non classé | 11 h 50 | 3 COMMENTAIRES
    Non classé | 4 h 32 | 2 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 52 | 19 COMMENTAIRES
    Non classé | 10 h 23 | 95 COMMENTAIRES
    Non classé | 6 h 56 | 30 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 03 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité