En cette période de remaniement ministériel, je me demande pour si moi aussi je vais pas un peu remanier ma vie.

Rien ne va.

Je viens de « digérer » le fait que mon ancien petit ami se tire avec un autre, et paf! Un autre garçon rentre dans ma vie, jusque là, tout va bien…. Il habite… un peu loin. Nous voilà dans une merveilleuse relation, pleine de compréhension, d’attention,  de tendresse et de douceur. Mais il n’est pas là. je ne suis pas là. par principe la distance n’est pas un problème, c’est dans sa quotidienneté qu’elle l’est… problématique. Hier soir j’étais en larme, et lui fatigué. Nous ne pouvions pas être présents l’un pour l’autre…

En ce moment mon virus me pèse, je sais qu’il est là. Il me nargue, me chatouille… il se moque de moi.

J’ai l’impression d’être trop dans « l’empathie », un rien me bouscule, une mauvais nouvelle et c’est pour moi un drame. A fleur de peau et épidermique, je ne suis pas dans un état normal.

Tout ce qui se fait et se dit sur le VIH m’énerve, comme l’impression que cette « affaire » vire à la comédie de boulevard. Je veux bien prendre ma part dans cette imbroglio asociativo-administratif. les associations sont diverses et c’est une chance, mais des fois, des crises d’égo et de pouvoir font reculer la qualité du débat.

Roselyne Bachelot part du ministère de la Santé, c’est bien la première fois que celle ci écoute et exécute une demande d’Act-Up Paris… Comme quoi, arrive à point qui sait attendre.

Un plan SIDA vient de sortir, il est long, il est lourd, il est volumineux.

Un plan SIDA vient de sortir, il est en retard, il est creux, il est mal financé.

L’ancienne Ministre de la Santé et des Sport avait un « crédit » de sympathie auprès d’une partie des LGBT, même ceux de gauche. Non pas politiquement, car elle reste une femme politique de droite, mais sur un plan humain (ce qui au passage est bien plus gratifiant). En acceptant le poste qu’elle vient de céder à Nora Bera, tout ce pourquoi elle fut aimé ou simplement respecté vient de partir en fumer. j’ai entendu ici et là, dans la bouche de gens n’ayant pas forcément beaucoup de points en commun cette phrase cinglante:

« Elle est la pire Ministre de la Santé que nous avons eu. »

Ma mauvaise humeur se porte aussi sur mes cachets, cette putain de trithérapie de merde que je ne peux pas voir en peinture. Ils sont là, je regarde régulièrement la boite. Elle reste dans le placard…

Pas envie de me faire chier avec!

J’aime pas ma vie en ce moment tout simplement parce que tout ce que je déteste m’atteint facilement et tout ce que j’aime est compliqué. Beaucoup diront que c’est ainsi, que la vie est semée d’embuche et que rien n’est facile. Et bien non, désolé, mais es fois, un peu de facilité, ça soulage et ça repose.