La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MON TRUC EN +
Les dessus et dessous - chic - d'un virus, par Kévin Gagneul
Dernier Billet
Non classé | 30.11.2010 - 14 h 58 | 8 COMMENTAIRES
Good Bye Sida

Demain c’est le 1er Décembre… mon dieu, mais que peut’il bien y avoir ce jour là à mon agenda?

Journée Mondiale de lutte contre le Sida, c’est bien, il en faut une… au moins pour le symbole.

La veille (c’est à dire aujourd’hui) va être diffusé sur ARTE le documentaire Good Bye Sida d’Yvonne Debeaurmaché. J’ai eu le plaisir de participer à ce documentaire.

Un magnifique portrait de famille.

Une série de portraits, de personnes vivant avec le VIH… des visages, des histoires, des vécus… la vie quoi.

Pourquoi participer à un tel documentaire?

Parler du VIH c’est bien, mais parler des séropositif… c’est bien aussi, et malheureusement nous n’en parlons pas assez. Faire de la prévention, c’est aborder L’ENSEMBLE des aspects de la maladie… Le virus, les traitements, la capote… et les personnes! Car il y a des personnes derrière cette maladie, il y a des histoires de cul, des histoires de coeur, des travailleurs et des travailleuses…

Ce documentaire interroge, interpelle… et c’est tant mieux.

Moi même qui y ai participer il me bouscule (et c’est encore tant mieux). Je pense à ces femmes qui ont témoignées, mais à visage couvert. Pourquoi? Elles doivent avoir de bonnes raisons, et justement, parce que ces raisons sont bonnes, elles me font enragés. C’est bien la preuve qu’aujourd’hui en France, vivre sa séropositivité au grand jour, presque « banalement » n’est pas encore possible.

Ce documentaire va surement agacer, contrarier… mais à mon sens il est inattaquable, tout simplement parce qu’il est vrai, totalement vrai.

Il montre des témoignages, du vécu. Les séropositifs et séropositives de ce documentaire apportent leurs propre vérités, ce qu’ils vivent, ce qu’ils ressentent. Parce que là est l’intérêt de ce film, ce sont les personnes vivant avec le VIH qui parlent, et personnes d’autres. Certes les médecins sont là, Bruno Spire le Président de l’association AIDES, mais ils sont « minoritaires »… pour une fois. Peut importe ce qu’ils disent, c’est la parole des personnes directement concernés qui prime…

Les peurs et les attentes, les doutes et les espoirs.

LES réactions (8)
Good Bye Sida
  • Par Biaise 30 Nov 2010 - 18 H 02

    C’est une bonne chose que les personnes avec qui vous avez tourné aient été aussi respectueuses et humaines.

    Récemment un ami de mon asso’ sur un sujet ayant trait à la sexualité a tourné un reportage qui après coupures, montages, et ajouts d’avis de médecins partiaux… s’est transformé en véritable coup de poignard pour nous.

    Je vais regarder qui a tourné cela pour voir s’ils voudraient pas faire quelquechose de qualité avec nous histoire de rattraper le coup ! 😀

     
  • Par Kévin Gagneul 30 Nov 2010 - 22 H 18
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Effectivement, il faut vraiment souligner le respect, l’écoute TRÈS attentive d’Yvonne Debeaumarché ( et de son équipe… Staaaaaan tu es beau!!). Douce, compréhensive, attentive… un vrai bonheur.

     
  • Par jcm 01 Déc 2010 - 1 H 20

    les gens vont bien finir comprendre la portée des informations stupéfiantes apportées dans ce commentaire, qui prend soin de ne pas brusquer les habitués des discours anciens.
    beaucoup d’inexactitude sur la procréation chez les séropositifs ( l’assistance médicale appartient au passé )
    l’absence totale d’exploitation des vraies conséquences de ces révélations limite la valeur de ce document, qui a le mérite d’exister , mais qui montre ausi le retard pris par la france dans la bonne exploitation des informations Suisse.

    Contradiction à la fin entre l’importance de la nouveauté révélée seulement à la fin, et l’illusion que les discours anciens sont compatibles avec ces bouleversements , qui changent tout : le dépistage peut vaincre, mais le discours ancien est une barrière insurmontable à l’amélioration du dépistage.

    Enfin, le véritable enjeu du sida n’est certainement pas la situation de vie des séropositifs, même s’il est clair que leur exclusion d’aujourd’hui est le résultat direct de l’image ancienne et périmée de la maldie, et de la désinformation sur les modes de contamination.

     
  • Par Christophe Martet 01 Déc 2010 - 8 H 44

    Cher Kévin
    Tu es magnifique dans ce documentaire, lui-même très réussi.

     
  • Par Kévin Gagneul 01 Déc 2010 - 11 H 34
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Merciiiiiiiiiiiiiiii mon Christophe d’amour! 🙂

     
  • Par Red 01 Déc 2010 - 12 H 44
    Photo du profil de Red

    Très beau documentaire, très vrai. @christophe a raison, tu es magnifique ! 🙂

     
  • Par dejneida 01 Déc 2010 - 23 H 22
    Photo du profil de dejneida

    La famille de Kévin est magnifique également 🙂
    J’ai trouvé également très poignants le témoignage de Max et le documentaire d’après sur l’Inde. Good Bye Sida aide à comprendre le pourquoi du relâchement de la prévention chez les moins de 25 ans expliqué par un ras-le-bol de la capote et une bien moindre peur du virus liée aux traitements très efficaces pour faire baisser la charge virale et augmenter les T4. Peut être qu’en plus de la nécessité de se faire dépister les campagnes devraient plus insister sur la nécessité de se protéger (outre le vih) contre toute une panoplie de MST : syphilis, hépatite C,… et sur les contraintes que sont de devoir prendre des médocs à vie, faire un suivi,…

     
  • Par Milkyway 01 Déc 2010 - 23 H 42
    Photo du profil de Milkyway

    Hum..Le cameraman doit surement aimer les blue eyes 🙂

    La soirée théma était excellente sous tout rapport. Pour une fois, les documentaires n’étaient pas déprimants du tout !

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Non classé | 11 h 00 | 0 COMMENTAIRE
    Non classé | 11 h 50 | 3 COMMENTAIRES
    Non classé | 4 h 32 | 2 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 52 | 19 COMMENTAIRES
    Non classé | 10 h 23 | 95 COMMENTAIRES
    Non classé | 6 h 56 | 30 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 03 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité