La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MON TRUC EN +
Les dessus et dessous - chic - d'un virus, par Kévin Gagneul
Dernier Billet
Non classé | 19.12.2011 - 02 h 52 | 19 COMMENTAIRES
Le désenchantement.

Ce mot s’impose à moi, celui de cette chanson de Mylène Farmer, notre mère à toutes et tous (sauf à certainEs).

Le mouvement associatif LGBT (et d’autres lettres encore…) est inséparable de la lutte contre le Sida, elle est génétiquement inscrite -souvent dans les statuts même- des associations luttant pour l’égalité des droits et la lutte contre les LGBTphobies.

Ce milieu là est souvent décrié, rayé par nombres de personnes sans le connaitre, sans savoir que des gens, militants, donnent du temps, beaucoup de temps pour une cause, des causes qui ont eu pour conséquence de bénéficier à l’ensemble des LGBT et même des hétérosexuelLEs, la dépénalisation de l’homosexualité et la création du PaCS sont les deux exemples les plus significatifs. Nous ne vivons pas dans un monde idéal, beaucoup de choses restant encore à faire. Voilà pourquoi les militants d’aujourd’hui, sont les héritiers des ceux d’hier.

Autour de moi j’ai souvent entendu des critiques que je ne comprenais pas, que je ne partageais pas. Un monde clôt, fermé, incompréhensible qui avait donné comme impression de parler au nom de tout le monde.

Les critiquer oui, mais avec respect.

Le critiquer il le faut, une critique constructive restant bien meilleure. La présence de mouvements un peu plus « radicaux » ont l’avantage de permettre de ne pas nous endormir sur nos acquis tel que nous avons eu à le vivre avec le vote du PaCS, le soufflet était retombé,  nous avions la reconnaissance de nos couples, la vie était belle. Seulement il nous a été difficile de reprendre notre bâton de pèlerin et de retourner au combat pour exiger bien plus d’égalité car au fond, nous restions encore des citoyens de seconde zone.

J’ai parlé d’héritage, et je le revendique. A mes yeux, le commencement de l’ère militante débute avec Magnus Hirschfeld dans l’entre deux guerre, une pause entre l’arrivée d’Hitler a la tête de l’Allemagne et la libération de l’Europe. A partir de ce moment là, un processus long, intense s’est enclenché.

Pourquoi ce rappel?

Parce que cela n’est pas enseigné dans les manuels scolaire, ce n’est pas comme dans toutes les familles ou la grand mère raconte ce qu’elle vivant du temps ou sa mère était là. Une transmission qui n’a pas lieue dans notre histoire collective et dont notre vie aujourd’hui découle.

Ce mouvement militant fut traversé par une forte envie de bouleverser la société, les codes, les carcans dans lesquels « nous » étions. Le mouvement féministe avant beaucoup avancé, nous y avions contribué, il était temps pour nous aussi de récolter le fruit de nos mobilisations. Dans ce mouvement qui voulait révolutionner le monde, il y avait un coté subversif, pas comme les autres. Nous n’étions pas les autres, alors pourquoi vivre et penser comme eux. Aujourd’hui certains penseront que c’était d’affreux gauchistes mais après tout, ils bougeaient eux…

Mais patatra, 1983 et le virus du Sida est isolé, un virus terrible qui sera lié a jamais à ce mouvement qui voulait des droits et qui finalement ne réclamera qu’une chose, trouver un moyen de pouvoir vivre encore un peu plus longtemps.

« Nous » comptions et enterrions nos morts.

Terminé le temps de la controverse, il est temps d’être sérieux.

Voilà donc d’ou nous venons.

Aujourd’hui, je crois sincèrement que nous venons de définitivement perdre l’état d’esprit qui caractérisait le #LGBT’fightmouvement.

L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), sont Conseil des Associations pour être précis, vient de voter par 33 pour et 3 abstentions l’adhésion d’une association en son sein: Osez le féminisme (OLF). Oh la belle idée que voilà en lisant ça sur le papier. Car il ne faut pas oublier une chose, c’est qu’historiquement, le féminisme et le mouvement homo était lié et s’est ensuite mutuellement perdu de vues… Une fois que les associations féministes eurent ce qu’elles demandaient (très légitimement d’ailleurs, elles ont eu peu beaucoup laissées tomber leurs soeurs et frères homosexuelLEs qui avaient bien besoin de faire avancer les choses.

A nouveau, le féminisme et les LGBT ont renoués formellement.

Seulement voilà, c’est sans connaître OLF, une association dont nous pourrions nous féliciter, non pas de son existence, car malheureusement il est regrettable de devoir encore militer sur ce sujet là en 2011… mais les choses sont ainsi, il faut lutter encore et encore. OLF association féministe (car je ne suis personne pour juger ou pas de qui l’est) tient un discours très précis sur les prostituéEs, la prostitution et les clientEs. Je tiens à énumérer ici ces trois mots qui sont indissociables, un peu comme homosexuelLE et homosexualité… Nier l’un ou l’autre est ridicule. Il y a un quatrième mot, qui lui est a part bien qu’important sur ce sujet. J’y reviendrai.

Elles sont très clairement abolitionnistes et le revendiquent. 

CertainEs pourront se demander pourquoi cette adhésion est si intriguante à mes yeux, pourquoi elle touche au plus profond ma conscience. Elle est concomitante avec un autres évènement.

La présidente du Centre LGBT Paris Ile-de France a, prit au nom de l’association qu’elle préside et en son nom la décision d’être du coté de se courant de pensée.

Ce courant de pensée antiputes, qui s’oppose totalement à ce que les prostituéEs puissent avoir un statut juridique protecteur, que les cotisations qu’elles payent aujourd’hui ouvrent des droits à la Sécurité sociale. honteux pour elles, elles doivent faire autre chose même. Si celles et ceux qui ont faits le choix d’être prostituéEs qui ne demandent pas l’aumône, mais la reconnaissance de leurs droits, et de disposer pleinement de leurs corps comme ils et elles l’entendent (dites donc, c’est pas ce qui revendiquent aujourd’hui les associations LGBT et revendiquaient les femmes dans les années 70?).

Vilaines proxénètes déguiséEs en prostituéEs!

La meilleure défense c’est l’attaque, la meilleure attaque c’est le dénigrement.

Aujourd’hui les prostituéEs ont faits comme nous, comme les femmes pour leurs droits, elles et ils s’organisent, elles et ils revendiquent, elle ils militent, elles et ils manifestent.

Ils et elles ont un syndicats, le Strass.

Une élues de gauche eut la bonne idée de les traiter de proxénètes, belle idée qu’elle a eut, en première instance et en Appel, Henriette Zoughébi fut condamnée par la justice.

Je passe ici nombres les évènements passés, les mots, les écrits blessant, outrageant pour des gens, des Etre humains, qui ne demande finalement pas grand choses.

J’ai parlé d’un quatrième mot, il est important, c’est celui de proxénétisme. Les filles et les garçons de Strass ne font pas l’impasse sur ça, ils et elles le combattent. Se prostituer soit être un choix, ce ne doit pas être une contrainte, sinon ce n’est pas de la prostitution, c’est de l’esclavage, de la traite d’humain.

Chez OLF et la présidente du Centre LGBT, donner un statut au prostituéEs, c’est favoriser la proxénétisme.

C’est a croire qu’elles font exprès de ne pas comprendre.

Comment imaginer que donner des droits à des gens, puisse multiplier un fait. C’est comme de dire qu’en ouvrant le mariage aux couples de même sexes, il y aura plus de gens qui vont être homosexuelLEs, au mieux c’est idiot, au pire c’est débile…

La guerre des chiffres fait rage, les abolitionnistes font tout pour nous abreuver de chiffres, mais en fait, comment compter quelque chose qui n’existe pas, qui n’a pas d’existence légale? A moins que Caroline de Haas (fondatrice d’OLF) soit la mère spirituelle de Madame Soleil, je me demande comment ces chiffres sont calculés…

Ce mouvement, sacralisateur de l’acte sexuel, faisant du corps presque un interdit, même quand le consentement est clairement exprimé car il faut le dire et le redire, quand une femme dit non, c’est non, aussi avec les putes…! Ces femmes (et ces hommes) qui ont tout oubliéEs de la lutte féministe pour que ce corps entravé, manipulé, passé de père en mari puisse être libre, disposé par sa seule propriétaire, elle même.

Aujourd’hui le mouvement LGBT par l’entremise de l’Inter LGBT, structure importante, dans laquelle j’ai exercé une fonction, celle qui tout les ans organise l’une des plus grande manifestation de France vient de faire un pas vers ce mouvement.

Comment une simple adhésion peut-elle faire penser cela?

Au sein de l’Inter-LGBT, un projet est en discussion, peut-être qu’il ne va pas aboutir, je l’espère.

La fusion entre L’Inter LGBT et le Centre LGBT… vous me comprenez maintenant?

Une structure d’accueil, social, psychologique, juridique, conviviale tel qui l’est le Centre LGBT qui ne devrait pas prendre une position aussi clivante, presque discriminatoire à l’égard d’un public qu’elle est amenée à rencontrer, car bien que les abolitionnistes ne cesses de le minimiser, il y a une prostitution masculine bien plus grande qu’elle ne l’imagines. Connectez vous sur Gay Roméo et vous constaterez à quelle point ce n’est pas anodin.

En face vous avez une Interassociative, composée d’associations diverses, militants pour les droits des LGBT, politique, revendicative, prenant partie. Certes, en sont sein, il y a déjà des associations abolitionnistes, MAIS et ce détail est important, avant d’être abolitionnistes, elles sont LGBT.

Deux structures aux missions importantes, essentiels mais tellement différentes que les mutualiser -car c’est cela qui est mis en avant- ne fera que brouiller le message.

Comment imaginer que la communication d’une structure unique puisse être différencié des ces deux missions… l’une n’irait donc pas avec l’autre…

Je suis au bord de la schizophrénie .

Alors que la présidente du Centre LGBT annonce sont départ de la présidence en Février, elle se rapproche de l’Inter LGBT pour proposer ce projet. Facile de fusionner sa structure avec une autre juste avant son départ. C’est un peu comme faire inscrire une règle d’or dans la Constitution à la fin de son mandat… (Nicolas si tu lis mon blog…) c’est tout sauf courageux.

L’arrivée d’OLF au sein de l’Inter-LGBT concomitamment à se projet de fusion, laisse percevoir l’idée que les idées abolitionnistes trust le mouvement LGBT pour mieux arriver à leurs fins tel que dans les partie politiques.

Pour le politique, c’est gagné avec le projet de pénalisation des clients, ouvrant encore un chemin à la précarisation des prostituéEs, et n’oublions pas que plus une ou un prostituéE exerce dans la clandestinité, plus elle est à même de prendre des risques avec sa sécurité et sa santé.

Pour le mouvement LGBT, il est encore temps…

Ce n’est pas le monde associatif que j’aime, ce n’est pas celui du respect des gens, de la volonté d’aller encore plus loin vers la reconnaissance du droit de vivre librement.

 

Je chercher une aaaaaame quI pourra m’aideeeeeer… je suis d’une généraaaaaatION désenchantéééééée…

 

 

LES réactions (19)
Le désenchantement.
  • Par helene 19 Déc 2011 - 8 H 49

    Ce qui est particulièrement IGNOBLE c’est qu’il existe des lesbiennes _bous les connaissons- celles de Cabiria par exemple qui se battent pratiquement aux côtés des prostituées, nos abolitionnistes les connaissent et insinuent publiquement qu’elles seraient de mèche avec les proxènétes.

    Les abolitionnistes fonctionnent comme les évangélistes: si vous n’être pas d’accord avec un évangeliste vous êtes aux mains du Diable. Votre voix n’est pas entendable. Pour une abolitioniste comme Christine le Doaré une prostituée n’a pas voix au chapitre n’a pas le droit de parler de son vécu n’a pas le droit de faire la moindre proposition: elle est forcément aux mains des proxénétes et de la maffia.Elle n’a qu’une seule chose à faire: laisser parler les féministes abolitionnistes à sa place.Deîle de féminisme!

     
  • Par Lutite 19 Déc 2011 - 11 H 29
    Photo du profil de

    Et puis il faut avouer qu’Osez le féminisme parfois dessert plus la cause qu’elles défendent.. Et quand j’ai appris ce rapprochement, il m’a semblé également que l’on allait voir le message de l’inter-LGBT se brouillait…

     
  • Par Ann O'Nyme 19 Déc 2011 - 13 H 21

    Merci !

     
  • Par Sylvie Brune 19 Déc 2011 - 18 H 50

    les gouines et les putes ont des siècles de stigma et de persécution communs : d’ailleurs il n’était (et n’est toujours pas) rare qu’elles fussent l’une ET l’autre. Des siècles durant, le mot unique pour les désigner : des bougresses !

    Dans les années 70 des féministes, des lesbiennes, luttaient aux côtés des prostiputes pour leurs Droits dont évidement celui d’être libre de leur corps.

    Aujourd’hui encore, des féministes, des gouines ne se reconnaissent pas dans le « féminisme universaliste » bourgeois, autoritaire et excluant… qui finalement devient une oppression de plus pour certaines classes (putes, trans’, voilées, etc..)

    OLF n’a rien à foutre dans la défense des minorités, tant qu’elle en opprimera une !

     
  • Par Liao 27 Déc 2011 - 16 H 24
    Photo du profil de Liao

    Bel article, avec lequel je suis parfaitement d’accord.
    Malheureusement, l’Inter LGBT s’est transformé en une sorte de « non dit » permanent, avec magouille dans tous les sens. Même certaines personnes du CA ne sont plus informées de questions importantes, car elles sont contres l’avis du porte parole et du président.

     
  • Par Pucky 27 Déc 2011 - 18 H 06

    Dommage que tu n’exprimes pas plus ton point de vue à l’intérieur de l’Inter-LGBT et de façon aussi claire…
    L’inter ne peut fonctionner que si chacun ose s’exprimer.

    Attention je ne te reproche pas de t’exprimer ici, mais je pense qu’il serait utile que tu le fasse également en interne…

     
  • Par Kévin Gagneul 28 Déc 2011 - 10 H 26
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Merci, je vais le faire, en interne, mais en temps et en heure. Je suis adhérent de l’association, pour une fusion des structures il faut que les Conseil d’Administration fasse une Assemblée Générale Extraordinaire, ce moment peut etre plus propice; Je laisse faire, voir comment cela va évoluer et donner mon avis -en interne- quand mon avis comptera.

     
  • Par Cathy 28 Déc 2011 - 11 H 42

    Je partage ton avis quant aux lois abolitionnistes, aux risques associés à la pénalisation des clients, à la précarisation des prostituEes.

    En revanche, associer la prostitution à l’émancipation de la femme et de son corps me pose problème. Pour moi, la prostitution ne peut pas ajourd’hui être associée à l’émancipation de la femme. L’émancipation ce n’est pas avoir le choix entre être prostituée et caissière, c’est avoir le choix en être caissière, prostituée, achitecte, artiste, femme politique…

    Aujourd’hui ce n’est pas le cas, à diplôme équivalent des Beaux Arts, des Universités de droit, un BEP, les femmes n’obtiennent pas les mêmes postes que les hommes, sont moins bien rémunérées, sont vouées au travail à temps partiel, peu rémunéré.

    Il y a émancipation si tous les individus ont le même champ des possibles. En l’occurence, cela nécessite de lutter contre les stéréotypes de genre. Aujourd’hui, une femme ne peut même pas faire un footing dans l’espace public sans se faire insulter parce que faire un footing c’est dire non un homme, ce n’est plus être une « vraie femme » alors être plombière, avocate, femme politique, gouine…

    Or les associations LGBT revendiquent des droits certes justifiés, mais ne cherchent en aucun à combattre les stéréotypes de genre. Au contraire, elles cherchent à rassurer en offrant l’image la plus hétéronormé possible du gai et de la lesbienne.

     
  • Par Kévin Gagneul 28 Déc 2011 - 13 H 14
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Je partage presque ton avis.

    Ne pas opposer putes et caissières. Rentrer dans le misérabilisme n’arrange rien. Je veux juste exprimer le droit des gens a faire ce qu’ils et elles veulent, du moment que cela n’est pas imposé.

    J’ai associé l’émancipation des femmes à la liberté de se prostituer, car le féministe est fondé sur le droit des femmes (mais aussi des hommes) à disposer librement de leurs corps, il est à croire que « librement » ne veut pas dire totalement pour certains et certaines…

    Je ne pense pas qu’au sein des associations LGBT il y ai une envie de « rassurer »… le combat des stéréotypes est présent, peut etre pas assez visible, c’est dommage. Peut-être un peu trop de « politiquement correct »…

     
  • Par Red 28 Déc 2011 - 13 H 23
    Photo du profil de Red

    Je partage complètement ton avis. Merci d’avoir relayé cette info que je ne connaissais pas. Quand OLF est venue ouvrir une antenne à Clermont, je suis allée à la réunion de présentation, pour m’informer. Mais je me suis bien gardée d’aller à la suite des événements…

     
  • Par jcm 04 Jan 2012 - 9 H 23

    La poele qui se moque du chaudron.

    le bareback est volontaire et tu n’es qu’un abolitionniste ordinaire qui s’ignore.

    On ne dit pas le féminisme , mais les féminismes.

    « le » féminisme aujourd’hui,celui qui domine, c’est les abolitionnistes, et c’est réactionnaire , exactement comme tes copains LGBT.
    C’est même ce qu’on fait de pire en la matière. C’est bien de commencer à s’en rendre compte avec le féminisme contemporain, mais l’espèce qui n’ouvre qu’un oeil est bien connue : le crocodile ….n’est – ce pas , KevinQu’unoeil !

    Les LGBT pionniers de la lutte contre le sida ….ouais , par le massacre des séropositifs gays livrés à la vindicte populaire, et par la trahison contre le tiers monde car ce sont les lobbys réacs LGBT qui sont les premiers acteurs de l’occultation organisée des effets TASP pendant 10 ans, c’est à dire de l’entravement de l’accès universel au traitement, thème qu’ils défendent en apparence mais dont ils ont été le premier fossoyeur objectif.

    J’aimerais bien une réponse la dessus , la trahison LGBT contre le tiers monde, car pour l’instant je n’ai eu droit qu’à un silence gêné chaque fois que ce point a été évoqué. Qui ne dit mot consent, mais ça ira mieux en en parlant, non ?

     
  • Par laurentv 04 Jan 2012 - 15 H 08
    Photo du profil de laurentv

    merci à retardement pour cet article et il faudrait effectivement que cette voix soit mieux entendue. j’espère que les lgbt prendront rapidement conscience de ces questions et que les assoces résisteront à cette forme réac de féminisme.

     
  • Par jcm 04 Jan 2012 - 16 H 58

    et moi j’espère que les « assoces » vont aussi sauter dans le même ravin : dans la famille pourrie je balaie toutes ls générations.

     
  • Par Kévin Gagneul 04 Jan 2012 - 17 H 18
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Tu as visiblement un énorme problème psychologique JCM, j’en suis vraiment désolé pour toi.

     
  • Par jcm 04 Jan 2012 - 19 H 10

    facile, mais pas efficace.

    1/ ta critique des abolitionnistes repose sur leur non respect du consentement, tu ne peux utiliser toi-même contre le bareback les procédés que les abolitionnistes utilisent.
    Aucun commentaire la dessus , à part mes problèmes psy ?

    2/ Ton intervention sur les dérives du féminisme est par ailleurs excellente. je mets 15/20 . Tu t’indignes du noyautage du mouvement LGBT par un mouvement extremiste que tu condamnes et observes des manoeuvres en effet assez douteuses. Parfaitement exact et bien vu : enfin ! le mouvement LGBT était toutefois prêt à tomber comme un fruit mûr, il est noyauté depuis bien plus longtemps que tu ne le crois. Abolitionnistes et mouvement LGBT sont une seule et même famille intellectuelle : celle des trous du cul bouchés.

     
  • Par helene 02 Avr 2012 - 22 H 16

    si vous entendez parler de jeunes qui se contaminent vous savez que c’est du à ces tenants revendiqués ou non du « no-kpote », qui pensent que c’est légitime de faire prendre des risques aux autres.

    moi les abolitionnistes je vais les appeler « pro-flics ». car qui pénalisera le client? les flics. les mêmes qui verbalisent les putes, les même qui (mais nos abolitionnistes le savent-elles parfois les violent parfois les manquent.

    Mme le doaré occulte que des rapports prostitutionnels peuvent très bien exister entre femmes (une vieille lesbienne riche plumée par une jeune ça n’existe pas?) . Mais surtout elle n’est pas à sa place. l’abolitionnisme n’a pas sa place dans un centre fait pour des trans qui se prostituent et sont contre la pénalisation du client, où les vieux homos qui font appels à des escorts n’ont pas à se faire montrer du doigt.

     
  • Par helene 02 Avr 2012 - 22 H 17

    errata « parfois les maquent »

     
  • Par Kévin Gagneul 02 Juin 2012 - 7 H 45
    Photo du profil de Kévin Gagneul

    Tu vas trop loin, je supprime ce commentaire.

     
  • Par jcm 11 Juin 2012 - 12 H 50

    Tu fais ce que tu veux , la gravité et la fausseté de la trans sont bien plus odieuses que mes injures personnelles à son égard, toutes fondées, et bien propre sur toi tu peux supprimer ce que tu veux, ton équipe de yagg compte pour du beurre et répondra un jour elle aussi des fautes commises contre les barebackers diffamés et censurés à loisir.

    Tu n’es qu’un jaune, un couillon gentil mais un jaune quand même.

    Tu es muet comme une carpe sur les sujets de fond, à savoir qu’il faudra un jour que tu justifies pourquoi tes petits copains ont caché aux malades que les traitements rendaient non contaminants;

    Les résultats très discordants sur les étude Prep ont désormais une explication connue : la prep marche à 100%, mais quand on dit aux gens qu’elle ne marche pas bien , ils ne prennent pas les traitements, c’est ainsi que ta clique a réussi à entrainer des contaminations chez les femmes soumises aux premières expériences dans des conditions de discrédit de la prep qui a provoque les échecs et les contaminations. Continuer à imposer la capote valait bien quelques contaminations , n’est-ce pas. Entre le barebacker honnête que je suis, et les contaminateurs par procuration qu’ils sont , qui est moral ?

    Je ne prends les traitements que depuis que je sais que les traitements empechent les contaminations, je ne les prenais pas quand on me disait qu’ils ne faisaient que réduire les risques, ce qui était un message trompeur, et parfaitement odieux quand il est tenu par des séropositifs salopards de jaunes.

    Abandonnez la capote pour ceux qui hésitent, et dites-le , ne vous contentez pas de le faire en douce comme l’ancien vice président d’act-up.les fiottes menteuses , voilà où ça mène.

    les ennemis du bareback sont une poignée de cardinaux sexagénères et veufs qui controlent l’ensemble de la communauté . On va déglinguer tout ça. Protège-toi bonhomme, quitte ton navire pourri jusqu’à la moelle. Tu sais bien que j’ai raison, tout chez toi est attiré par ma philosophie, il n’y a que ma personne que tu ne supportes pas, et franchement heureusement que ta croyance en mon coté odieux te laisse espérer que mes idées sont aussi noires que ma personne affichée , mais ce paravent qui te rattache encore à tes amis ne pèsera pas lourd devant le raz de marée de colère qui va les emporter, et tu finiras par abandonner ces salauds , soit parce que tu te rendras compte qu’ils sont des salauds depuis le début, soit parce que le vent de la peur te fera courber le dos comme il a réduit les homos à l’esclavage de leur discours omniprésent.
    Devant la mise en accusation phénoménale qui les attend, on verra ce que pèse ta loyauté à les défendre. Hélène …ah, ah….paix son âge avancé, le temps fera le travail, mais toi tu es jeune ….

    Pour l’instant, de la Rochelle, je vais commencer par dézinguer la Célégone Royale. La pasionaria debilé des militants de panurge …ce n’est même pas la droite qui la fera tomber, le soutien officiel de ses anciens amis n’est que factice : tous espèrent qu’elle va tomber et cesser d’emmerder tout le monde à gauche. Ses anciens électeurs, où sont-ils ? Le vent populaire en sa faveur , où est-il ?

    Pareil chez les homos :
    tes amis qui ont construit sur du sable , des invectives, et une absence totale de reflexion réelle à long terme, ont accumulé les fautes ethiques , mené des exclusion , et vont tomber comme elle, bien plus tôt que prévu.

    Va sur le site sero on line , tenu par un hétéro depuis des années, si tu ne m’as jamais lu.

    La prévention de l’avenir,tu la trouveras là, claire et efficace.

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Non classé | 11 h 00 | 0 COMMENTAIRE
    Non classé | 11 h 50 | 3 COMMENTAIRES
    Non classé | 4 h 32 | 2 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 52 | 19 COMMENTAIRES
    Non classé | 10 h 23 | 95 COMMENTAIRES
    Non classé | 6 h 56 | 30 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 03 | 5 COMMENTAIRES
    Publicité